Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

 

C’EST MAINTENANT !

 Monition pour l'Office de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, Vendredi Saint, 6 avril 2012.


« Que me veux-tu, femme ? Mon heure n’est pas encore venue ! »

Vous vous rappelez, les enfants, frères et sœurs, mes amis, il y a 3 ans, nous étions tous à Cana de Galilée. Il y avait là un magnifique banquet de noces. Et si je ne me rappelle plus qui se mariaient à l’époque, je me rappelle que Jésus était là.

Il n’avait pas voulu manquer l’invitation à ces noces, à cette alliance d’amour humain au désir d’éternité. Nous non plus, nous n’avions pas voulu manquer cela, mais peut-être pas pour la même raison que lui…

Et vous vous rappelez ?! Si la mère de Jésus, Marie, n’était pas intervenue, eh bien la fête familiale aurait mal fini. « Vois mon Fils, ils n’ont pas de vin ! » C’est dire combien le bonheur humain quand il veut se construire sans Dieu, ce bonheur est décidément en péril ! Et comme toute chose terrestre, lui aussi est voué à la mort !

« Que me veux-tu, femme ? Mon heure n’est pas encore venue ! »

C’est vrai, mes amis, ce n’était pas l’heure, le moment où Jésus devait tout accomplir.

Notre Maître n’avait pas encore parcouru la Judée et la Galilée pour annoncer la Bonne Nouvelle du Salut.

Il n’avait pas encore posé la multitude de signes, miracles et guérisons qui allaient préparer les cœurs à la venue du Royaume.

Jésus venait juste de nous appeler à sa suite et ne nous avait pas encore instruits et introduits dans les secrets du Père.

Et puis, il ne nous avait pas encore révélé qui il est, depuis toute éternité. Sans allusion, ni parabole mais en clair cette fois-ci, comme jusque devant Pilate !

 

Mais frères et sœurs, mes amis, au coeur de ces fêtes pascales, çà y est, nous y sommes !

« L’heure vient et c’est maintenant », où le Fils de l’Homme, Dieu en personne, va réaliser la promesse et accomplir le grand pardon. Il prend sur lui tous nos péchés, tous les péchés du monde. Il paye la dette d’amour de nos offenses faites à Dieu depuis l’origine. Il fait justice par le sacrifice de sa vie, sur la croix ! Satan peut être furieux car la croix qui condamnait les pécheurs à mourir devient maintenant l’instrument de salut pour les croyants !

« L’heure vient et c’est maintenant », où Jésus offre sa vie pour que le monde ait la vie ! Il livre sa chair aux bourreaux. Il verse son sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle ! C’est l’heure des épousailles de Dieu avec l’humanité, scellée en sa chair divine, noces de l’Agneau pascal, mariage d’amour divin qui réconcilie l’humanité avec son Créateur !

A Cana, c’était déjà incroyable : l’eau changée dans le meilleur des vins ! Hier à la sainte Cène, le vin est changé dans le Sang du Christ. Maintenant le sang de l’Innocent coule et tout est accompli !

Alors ne fuyons pas maintenant ! Suivons plutôt Jésus notre Amour et embrassons sa croix notre Espérance ! Pleurons humblement nos fautes, aimons sa Miséricorde et recevons chez nous Marie pour Mère. Qu’elle nous soutienne et nous garde fidèles car « l’heure vient et c’est maintenant », où les vrais adorateurs peuvent enfin adorer le Père en esprit et en vérité !

fr. Antoine-Marie Berthaud, o.p.


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux