Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

 

…tremblantes et toutes joyeuses…

Homélie du Lundi de Pâques 2012

 

Sur quoi est fondée la prédication de Pierre ? Sur la rencontre avec le Ressuscité que les saintes femmes, tremblantes et toutes joyeuses, vivent avant lui. C’est en donnant foi à leurs paroles, que Pierre se mettra en route pour rencontrer le Christ à son tour. Avant d’annoncer la Résurrection aux autres, il fait lui-même expérience de ce que signifie entendre la Bonne nouvelle et accorder sa foi. Dans les Evangiles, la rencontre avec le Ressuscité suit toujours l’annonce reçu d’un autre : d’un ange, d’une femme, d’un apôtre. Précisément dans cet ordre : la femme reçoit d’un ange une parole de vie, la porte, tremblante et toute joyeuse en son cœur, pour que l’apôtre puisse en partager le fruit à tout homme qui cherche le salut.

Qu’est-ce que s’oppose à la prédication de Pierre ? L’endurcissement des hommes : des soldats, des grands prêtres, du gouverneur. Ils ont refusé la parole de Jésus, ils refusent le témoignage des disciples, ils s’enferment dans leurs explications mensongères qui leur donnent la bonne conscience. Finalement, se donner la bonne conscience au prix de la mauvaise foi – n’est-ce pas ce que les puissants de tous les temps savent faire à merveille ?

Enfin, en quoi consiste la prédication de Pierre ? Les anciennes prophéties annonçaient le Messie. Cet Elu de Dieu devait nous introduire dans le monde à venir, au-delà de la mort. Plusieurs prophètes dans le passé ont opéré des résurrections : Elie, Elisée, Jésus lui-même qui relève Lazare de la tombe. Mais le Messie est celui qui reviendra de la mort, celui que Dieu Lui-même préservera de la corruption pour qu’il soit le premier de la lignée des élus. Voilà son signe distinctif : le Ressuscité est le Messie. Et Pierre l’atteste : Jésus, que vous avez fait mourir, Dieu l’a ressuscité. C’est lui - L’Elu, le commencement du monde nouveau. Vous pouvez adhérer à lui de tout votre cœur, et entrer avec les saintes femmes, tremblantes et toutes joyeuses, dans la création nouvelle, vous pouvez choisir la voie des soldats et des grands prêtres, rester dans ce monde qui passe, voué à la mort. La Résurrection ouvre grandement les portes, il suffit d’en accueillir la nouvelle et de se mettre à la suite du Messie ressuscité.

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux