Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Aujourd’hui Jésus déménage …

Fr. Nicolas-Jean Porret, dominicain

Temps ordinaire, année A, 3ème dimanche 

Aujourd’hui Jésus déménage pour Capharnaüm-sur-mer. Pas pour des vacances… car, dit saint Matthieu, c’est « pour que soit accompli la parole du prophète Isaïe : « le peuple assis dans les ténèbres a vu une grande lumière. »

Nous voici au tout début du ministère de Jésus, après son baptême par Jean, après sa tentation au désert, et aussi, comme nous l’avons entendu, juste après l’arrestation de Jean-Baptiste. D’après saint Mathieu, Jean-Baptiste aussi accomplissait un oracle d’Isaïe : « Une voix ! quelqu’un crie dans le désert. »

Mais aujourd’hui avec Jésus : nouvel oracle et nouveau décor. Foin de la fournaise du désert de Judée ! Respirez l’harmonie des bords du lac de Galilée ! Capharnaüm/mer : ses pêcheurs, ses commerces, son brouhaha sympathique et légendaire, ses collecteurs d’impôts, ses soldats, ses étrangers de passage ou résidants ; ici passe la route de la mer reliant l’Égypte à la Syrie ; ici se mêle une faune interlope où cohabitent le religieux et le politique, le trafiquant et l’humble pêcheur.

Ici ni désert ni cri dans le désert : Jésus accomplit l’oracle annoncé pour la terre de Zabulon et la terre de Nephtali, « le peuple assis dans les ténèbres voit une grande lumière », « les assis dans le pays et l’ombre de mort, une lumière se lève pour eux ! »

Jean-Baptiste avait crié, clamé que l’on se convertisse car, disait-il « le Royaume des cieux est proche ». Jésus reprend exactement la même expression : « Convertissez-vous car le Royaume des cieux est proche ». Pourtant le ton change : Jésus n’exhorte ni ne supplie, il ne crie pas ; Jésus rayonne, il illumine. Jésus est ce Royaume ; en sa personne la nouvelle Alliance nous est offerte. Jésus illumine les enténébrés que nous sommes.

« Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie » (Jn 1)

Et si « Jean (Baptiste) vint pour témoigner, pour rendre témoignage à la lumière », « il n’était pas la lumière » — « Le Verbe était la lumière, la véritable, qui éclaire tout homme venant en ce monde »

Alors comment Jésus éclaire-t-il tout homme ? Le fait-il comme pour saint Paul dont nous fêtions hier la conversion : « Je vis en plein midi, venant du ciel et plus éclatant que le soleil, une lumière qui resplendit autour de moi et de ceux qui m’accompagnaient » (Ac 26) ?

Ce miracle extérieur, cosmique, en signale un autre, intérieur dont nous aussi avons bénéficié : « Le Dieu, dira saint Paul, qui a dit ‘Que des ténèbres resplendisse la lumière’ est celui qui a resplendi dans nos cœurs » (2 Co 4, 6)

Oui, le Dieu créateur qui a chassé le chaos et la ténèbre par l’ordre de sa Parole, a effectivement resplendi en nous par la foi. Mystère de Pâque, de résurrection, que nous revivons en ce Jour que fit le Seigneur, jour d’allégresse et de joie : Dimanche !

« C’est justement de cette lumière de la foi que je voudrais parler, dit le pape François dans son encyclique Lumen fidei (juin 2013), afin qu’elle grandisse pour éclairer le présent jusqu’à devenir une étoile qui montre les horizons de notre chemin, en un temps où l’homme a particulièrement besoin de lumière » — Lumen fidei, n° 4.

Nous en sommes encore à initier notre année liturgique, frères et sœurs, à reprendre le chemin de la foi. Reconnaissons que nous sommes ténèbres. Avec saint Thomas d’Aquin osons cette humble prière : Créateur ineffable, que l’on nomme à juste titre fontaine de lumière et de sagesse, daigne écarter de moi la double obscurité où je suis né : celle du péché et celle de l'ignorance.

Accueillons le témoignage de Jésus : laissons-le nous appeler, comme Pierre et André, Jacques et Jean, et tant d’autres. Au milieu du capharnaüm de nos vies interlopes, réduisons l’orgueil et la suffisance. Ne le cédons pas à la noire lumière du prince des ténèbres, prétendu Lucifer, mais accueillons Jésus qui atteste au fond de nos cœurs qu’il est la lumière véritable et la vie en abondance.

fr. Nicolas-Jean PORRET o.p.


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux