Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Voir Dieu
4 Carême A 2014 Jn 9, 1-441
Dieu ne regarde pas comme les hommes, car les hommes regardent l'apparence, mais le Seigneur regarde le cœur.
Jésus sort du Temple et voit sur son passage un homme aveugle de naissance. Que voit-il ? Comment regarde-t-il ? Les disciples demandent à qui est la faute, à lui ou à ses parents pour qu'il naisse aveugle. Mais le Christ ne voit pas les choses ainsi. Il oriente leur regard non pas vers un péché présupposé, mais vers l’œuvre de Dieu qu'il accomplira dans cet homme.
Jésus veut être vu par cet homme, il le regarde comme celui à qui il veut montrer sa face.
Dieu veut être vu par nous. Face à face, comme un ami est vu par son ami. Dieu veut que son regard rencontre celui de l'homme et que l'homme trouve son bonheur dans ce regard.
Cette convergence de regards est la foi. Crois-tu au Fils de l'homme ? - Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? - Tu le vois, c'est lui qui te parle. Croire – c'est voir les choses dans le regard de Dieu. Voir le monde non pas comme un fruit du hasard et de la nécessité, mais comme la Création ; voir son proche non pas comme une proie ou un concurrent mais comme son frère pour l'éternité, voir la mort comme un passage vers Dieu, voir Jésus comme le Fils de Dieu et Dieu comme notre Père.
Nous, les aveugles de naissance, sentons la chaleur du soleil sur nos visages, mais qu'est-ce que cela en comparaison avec son éclat ? Nous nous plongeons dans la fraîcheur des flots, mais comment saisir au toucher qu'ils sont limpides ? Nous avançons à tâtons, en attrapant, ou en repoussant, en caressant ou en lutant, mais tenir ce n'est pas admirer. C'est quand Dieu ouvre nos yeux que la voix devient un visage, et ce visage se penche vers nous avec amour.

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux