Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

 
Des moyens pour purifier son cœur
Homélie 22e dimanche 2015
 
Rien de ce qui est extérieur à l'homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l'homme, voilà ce qui rend l'homme impur. Nous connaissons tous ces paroles de Jésus et les circonstances dans lesquelles elles ont été prononcées.
Pour rappel, les pharisiens reprochent à Jésus le fait que ses disciples prennent leur repas avec des mains non lavées, c’est-à-dire impures. Ils ne font pas des ablutions, ils n’accomplissent pas les rituels religieux tels qu’exigés par la tradition juive. Les disciples donc sont accusés de négliger les prescriptions des anciens.
Les pharisiens et les scribes préoccupent des rituels, ils restent encore attachés à beaucoup d’autres pratiques extérieures. Ils placent la pureté extérieure au dessus de la pureté intérieure. Jésus fustige ce type de raisonnement et invite les disciples à considérer à leur juste titre l’extérieur et l’intérieur, le dedans et le dehors.
Tout ce qui rend l’homme impur vient de son cœur impur. En citant une prophétie du prophète Isaïe, Jésus constate, ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. Alors, il est inutile le culte qu’ils me rendent. A quoi ça sert de multiplier les cultes alors que dans son cœur on conserve des pensées perverses ? Si à l’intérieur, au-dedans, c’est-à-dire dans le cœur de l’homme, il y a les pensées perverses, toutes celles qui poussent au mal et à la méchanceté, comment ce cœur pourrait-il se rapprocher de Dieu ? Un cœur rempli de haine, de jalousie, d’envie et d’orgueil, ce cœur reste bien loin de Dieu, malgré la multiplicité des cultes qu’il peut rendre. Il n’y aura aucune relation d’amour avec Dieu, aucune relation vraie là- dedans.
Ce n’est pas comme le pensent les pharisiens, que c’est de l’extérieur qu’on peut purifier l’intérieur, par des ablutions ou par plusieurs autres pratiques extérieures, mais c’est au contraire l’intérieur qui purifie l’extérieur. Nous découvrons avec Jésus que notre malheur, l’impureté ne vient pas de l’extérieur, mais plutôt de l’intérieur. Chacun de nous a une vie intérieure. Cette vie intérieure peut être belle, sans contenir aucune impureté. C’est la vie de l’amitié avec Dieu. Bienheureux les cœurs purs. Seul un cœur pur peut contrer les pensées perverses et les idées mauvaises, il est l'antidote absolu à tout péché.
La pureté du cœur est la béatitude de la vie intérieure, elle nous fait pénétrer dans le mystère de l’infinie simplicité du cœur du Christ. Notre seigneur qui béatifie les cœurs purs, veut aussi que notre cœur soit habité de cet amour excessif d’un cœur qui se donne à Dieu sans duplicité et sans complaisance. Oui, en effet, la béatitude des cœurs purs, c’est la plus intime et la plus profonde des béatitudes, car  elle est le fruit propre du don le plus éminent, la vision béatifique de Dieu. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Du cœur pur, il est aussi  affirmé qu’il dit la vérité, sans laisser courir sa langue. Le cœur pur est loin d’être corrompu par les pensées perverses.
La béatitude de la pureté du cœur, notre Seigneur Jésus l’a vécue durant toute sa vie terrestre. Jésus laisse son cœur totalement orienté vers l’amour de son Père. Il aime explicitement le Père pour lui-même et ceux que le Père aime, il les aime avec le même amour. Ce que propose Jésus est que la qualité de la vie intérieure rejaillisse sur l’extérieur. Que l’intérieur irrigue l’extérieur et notre manière de vivre dans le monde. Il ne s’agit donc pas de mépriser l’extérieur mais de l’exprimer à partir du renouvellement de notre vie intérieure.
Si c’est vraiment du dedans que vient le mal qui rend l’homme impur, c’est vrai aussi que c’est du dedans que peuvent résulter les actes purs. Il n’y a de véritable conversion que celle du cœur. Ailleurs, Jésus le dira, purifie d’abord l’intérieur afin que l’extérieur devienne pur. La conversion ou le repentir, c’est un mystère de foi. Lumière pour celui qui croit. Celui qui se convertit ou se repent purifie l’intérieur et prend parti pour Dieu. Il passe de la vie du péché à la vie de la grâce. L’Esprit saint descend en lui, les personnes divines s’approchent de lui. Ainsi s’accomplissent en lui les paroles du Christ, si quelqu’un m’aime, mon père l’aimera, et nous viendrons à lui et nous ferons chez lui notre demeure. Voyez vous-même, la transformation qui a lieu dans le cœur qui se repent.
Il y a moyen, oui il y a moyen de purifier notre cœur grâce à l’écoute et à la mise en pratique de la parole de Dieu. Il y a moyen de purifier notre vie intérieur par la confession, le sacrement de pardon et de réconciliation avec Dieu. Nous pourrons alors honorer Dieu non pas seulement des lèvres, mais de tout notre cœur, de toute notre intelligence et de tout notre esprit. Nous serons en vérité ses témoins.

Ce qui rend l’homme pur, c’est son cœur qui est pur. Nous sommes donc appelés à purifier l’intérieur, afin d’avoir un cœur pur. Le Christ nous en indique le Chemin. Ou mieux, il en est le Chemin. Qu'il nous entraîne à sa suite, par la force de son Esprit. Qu’il nous conduise dans la vérité plénière et nous donne d’avoir un cœur pur, car du cœur pur résultent des actes purs. 

fr. Antoine Tingba, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux