Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Je suis l’Immaculée conception
 
Quand il y a plus de 150 ans, Bernadette Soubirous demande son nom à la dame de la grotte de Lourdes, elle lui répond : "Je suis l’Immaculée conception". Pourquoi ne pas avoir dit simplement, je suis Marie, la mère de Jésus ? Ce n’est pas anodin.
Immaculée conception, ça veut dire conçu sans péché. La fête de l’immaculée conception nous rappelle que Dieu a préparé Marie à devenir la mère de son Fils, donc la mère de Dieu même fait homme. Marie n’a pas recueilli le triste héritage du péché originel. Elle en est préservée, exemptée. Sa route vers Dieu ne connut pas d’obstacle. Ainsi, Dieu a fait d’elle la première figure de l’humanité sauvée par le Christ. C’est bien ce que nous dit le récit de l’annonciation : Lorsque l’ange Gabriel entra chez elle et dit, je te salue, comblée de grâce, le seigneur est avec toi, nous comprenons qu’en Marie s’accomplit toute grâce.
Oui, la Grâce, pleine de grâce, comblée de grâce. Le mot et son sens. En tant que don gratuit de Dieu, la grâce signifie l'amour dans sa pureté et sa beauté: c'est Dieu lui-même tel qu'il se révèle dans l'histoire du salut.
Il n'y a rien qui sépare Marie de Dieu. C'est le sens de son être sans péché originel: sa relation avec Dieu est exempte de la moindre faille. Il n'y a aucune séparation, aucun fossé, mais une harmonie parfaite. Même si Marie est créature comme nous, cependant elle n’est pas tout à fait comme nous. Entre nous et elle, l’Immaculée, il y a la distance créée par le péché originel et par nos péchés personnels.
Aux dires de saint Thomas d’Aquin, la Vierge Marie est la plus proche de Jésus. En effet, le docteur angélique s’interroge, qui est plus apparenté à Notre Seigneur que sa mère ? Il ne s’agit pas seulement de la parenté physique, d’autant plus que la parenté de Marie avec son Fils l’est encore plus spirituelle. Souvenons-nous de ces paroles de Jésus : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. Marie est celle qui écoute la parole de Dieu, elle est le modèle par excellence de tous ceux qui mettent en pratique cette parole.
Dans l’âme de la Vierge, comme dans un miroir, dit saint Ambroise, brille la forme de toutes les vertus. Par son immaculée conception, Marie est, en vérité, le miroir de tout disciple du Christ, lequel doit vivre de la grâce divine et pratiquer les vertus évangéliques.
En Marie, la grâce n’a trouvé aucun obstacle. Ainsi donc, cette fête nous invite avec l’aide de Marie à recevoir totalement, sans réticence, les dons que Dieu nous fait. Comme Marie, laissons Dieu accomplir en nous son projet d’amour. Demandons à la Vierge immaculée de nous accompagner pendant ce temps de l’avent dans notre attente de la venue de son Fils, Emmanuel, Dieu parmi nous.

fr. Antoine Tingba, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux