Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

La foi appelle la fidélité

Fête de la chaire de S. Pierre.

 

La foi appelle la fidélité. La fidélité appelle le combat.

 

La foi appelle la fidélité, car croire Jésus, c’est le suivre. Il ne s’agit pas tant d’avoir des idées sur ceci et sur cela, mais de marcher à la suite du Christ. Pierre au début a beaucoup d’idées : comment le Messie doit être et ce qu’il doit faire. Quand Jésus annonce sa Passion – dans la suite immédiate du récit que nous venons d’entendre – Pierre s’oppose vivement et se fait tout aussi vivement reprendre. Passe derrière-moi, Satan, tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celle des hommes. Croire signifie donc suivre le Christ, passer derrière lui, changer sa manière de penser, de vivre, d’aimer. Et suivre le Christ jusqu’au bout, c’est vivre de sa fidélité.

 

La foi appelle la fidélité. La fidélité appelle le combat. Au début, Pierre compte tant sur son amour, sur sa loyauté – et de fait, ils sont grands, mais si humains ! Il lui faudra faire cette horrible expérience de la trahison et de la chute, pour découvrir que les forts chutent et que les faibles tiennent. Ils restent débout car le Seigneur est leur force, leur espoir, leur fidélité. Vers qui irions nous, Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle ! Ta parole seule me donne de vivre, et ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.

 

La foi appelle la fidélité. La fidélité appelle le combat. Le combat avec notre présomption, avec l’esprit du monde, avec les forces de la Mort. Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment ; mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Notre foi, notre fidélité ne tiendra pas par notre excellence ou par notre force, elle tiendra parce que le Seigneur la porte. C’est sa fidélité qui rendra possible la nôtre, sa victoire sur la mort qui nous emportera dans sa lumière. Et les puissances de la Mort n’emporteront pas sur l’Église de Jésus bâtie sur Pierre : ce Pierre qui croît, qui marche, qui combat pour vivre de la fidélité du Christ.

 

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux