Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

La visitation. Marie va à la rencontre d’Elisabeth. Toute rencontre est une proximité. La proximité de Marie, la proximité de Dieu.

Cette proximité fait tressaillir de joie l’enfant qu’Elisabeth porte en elle. Plus fort encore, Elisabeth dit à sa cousine Marie, Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Marie répond magnifiquement : Le Seigneur fit pour moi des merveilles, saint est son nom.

Les merveilles en Marie : Dieu s’est penchée sur son humble servante. Dans son magnificat, Marie exprime une double action de grâce ; les merveilles accomplies par Dieu en elle ; puis les merveilles accomplies pour l’humanité tout entière. Son amour s’étend de génération en génération.

En rendant visite à Elisabeth, Marie devance les besoins de sa cousine. Présence toujours offerte. Elle l’est et le restera pour l’éternité. Marie sait montrer à Jésus les besoins de tous ceux qui lui sont familiers.

Marie est dépositaire souveraine de toute paix et dispensatrice de toute grâce. Elle a été placée par son divin Fils au faîte de la gloire et de la puissance, afin d'aider du secours de sa protection tous ceux et celles qui s'acheminent vers Dieu.

Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. Oui, heureux est celui qui croit en l’efficacité de la parole de Dieu.

Marie est devenue par sa foi en la parole, la mère du sauveur, la mère de Dieu. Et nous, en nous faisant comme elle, disponible au travail de la parole en nous, nous pouvons devenir véritablement enfants de Dieu, participants de sa divine nature. Alors, non seulement, nous goûterons au bonheur d’être en communion avec lui, mais ce bonheur deviendra communicatif, au point que nous serons cause de joie pour ceux qui cherchent Dieu, comme Marie l’a été pour Elisabeth.

 

Confions-nous à l’intercession de Notre Dame de la visitation, la seule que Jésus nous a donnée pour mère, et qui est très proche de nous; qu’elle nous apprenne à garder toutes les paroles de son Fils pour que nous reflétions de sa lumière. 

fr. Antoine Tingba, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux