Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Le jour d’avant
Les petits demandent parfois à leur parents : c’était comment, avant ma naissance ? C’était comment, le monde avant moi ? Il nous faut tout un travail pour découvrir ce monde d’avant nous, ce monde qui nous précède, qui nous porte, qui nous accueille.
C’était comment, le monde d’avant la Pentecôte ? C’était comment, le monde d’avant Jésus ? Pour nous, dire que Dieu nous aime est une platitude, mais c’était comment, le monde où l’on ne le savait pas ? Nous ressusciterons pour vivre éternellement auprès du Père, comme Jésus a passé par la mort pour vivre auprès du Père. Nous le suivrons – c’est mystérieux pour nous, difficile à se le représenter, mais nous le croyons. C’était comment, vivre sans espérer la résurrection ? Sans espérer voir Dieu ? Regarder son corps comme voué à la tombe et non pas à la résurrection, c’était comment ?
Nous sommes aujourd’hui dans ce jour si particulier, le jour d’avant. Demain, Pierre prêchera. Demain la force de Dieu revêtira les disciples. Demain les langues de feu annonceront le salut à tous les peuples de la terre. Aujourd’hui, dans l’attente de l’inconnu, nous sommes sur le seuil.
Cette expérience – se tenir sur le seuil du monde désiré, attendu, inconnu (comme la fiancée attend le mariage, comme le futur prêtre la veille de son ordination, comme à la veille de notre mort, comme un petit au seuil de l’école) – cette expérience, se tenir sur le seuil du monde désiré – n’est pas seulement celui du passé, c’est ce que nous vivons. Nous attendons le retour glorieux de Jésus, nous espérons le voir dans la gloire, jugeant les vivants et les morts. Chaque Eucharistie appelle ce retour. Nous croyons dans ce monde à venir, nous le désirons, et il nous est encore grandement inconnu. Nous sommes dans ce jour d’avant. Espérant, veillant, œuvrant pour qu’il viennent, nous sommes comme des apôtres au Cénacle. Qu’il vienne, notre Seigneur ! Qu’il fasse toute chose nouvelle. Qu’il accomplisse en nous ce qu’il a commencé !

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux