Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Si, tu as ri !
Sara se met à rire. Ce qu’elle entend est trop grand, trop inattendu et trop désiré à la fois. Trop désiré – c’est le rire d’une femme qui souffre de ne pas avoir d’enfant et ce pendant des décennies, qui accepte et n’accepte pas sa stérilité. Inattendu – elle rit car ce qui est dit dépasse tout ce qu’elle pouvait espérer, cela dépasse l’ordre des choses. La promesse de ces trois visiteurs accomplit et dépasse le désir le plus cher de son cœur.
Dans ce rire de Sara résonne la joie de Dieu. Il se tient à la source de notre être et y dépose le désir si grand, si beau que lui seul peut l’accomplir. Il nous prend par la main et nous libère de ce qui nous opprime. Il dit une parole et nous devenons des vivants. Il nous donne une descendance si nombreuse que nul ne peut la dénombrer si seulement notre foi accueille sa parole.
Le rire de Sara est précédé par l’hospitalité d’Abraham. Il court à la rencontre des trois voyageurs, les invite et les sert. Il n’est que l’accueil, la disponibilité, le service – il est une image vivante de la foi opérante par la charité, de l’empressement de servir, de faire du bien. La promesse s’accomplit en ceux qui se donnent à leur prochain. Le centurion qui vient chercher Jésus accomplit un geste similaire : sa compassion pour son serviteur le pousse à aller vers Jésus. Il ne se juge pas digne d’accueillir Jésus chez lui, mais croit en sa puissance. Sa foi fait de lui ce fils de la promesse faite aux patriarches – il l’un de ceux qui viennent de l’Orient et de l’Occident prendre place au festin d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. La sollicitude d’Abraham, le rire de Sara trouvent leur écho dans la vie de ce centurion et la joie de Dieu remplit sa maison.
Cette joie nous est destinée. Courrons avec Abraham pour servir. Écoutons avec Sara la parole qui dépasse toute attente. Intercédons avec centurion. Mais surtout, tendons à Dieu par la foi qui fait de notre histoire – souvent sombre, endolorie, stérile – un lieu de la joie et de la fécondité de Dieu !

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux