Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Venir à Jésus
Par nature, les hommes essaient comprendre les mystères, découvrir l’inconnu ; ils aiment trouver les choses cachées et énigmatiques. Nous avons un désir naturel de savoir. Par exemple, maintenant vous pourriez vous demandez d’où vient mon accent? de Pologne ? des Etats-Unis ? de Belgique ? C’est un mystère, une fois !
Mais l'un des plus grands mystères que nous essayons de comprendre qu’est-ce que le Royaume des Cieux. Vous pouvez entendre ma voix, mais le Royaume des Cieux, lui, ne fait aucun bruit. Vous pouvez me voir, mais le Royaume des Cieux, lui, n’a ni forme ni couleur. Jésus lui-même ne décrit le Royaume des Cieux qu’en paraboles; il n’en donne pas une définition claire et distincte (ce qui est très agaçant pour les Dominicains). Nous prions dans le Notre Père, “que ton règne vienne”, mais comment pouvons-nous demander quelque chose que nous ne connaissons pas ?
Aujourd’hui, l’Evangile nous dit que le Royaume des Cieux est à ceux qui ressemblent à ces enfants s’approchant de Jésus. En effet, nous découvrons le Royaume des Cieux quand nous voyons en nous-mêmes et dans les autres, un élan vers Jésus, vers Dieu. Le Royaume des Cieux n’est donc pas quelque chose de statique, comme une pierre ; mais plutôt, dynamique et vivant, comme un enfant, comme une graine de moutarde qui pousse, comme une vigne qui porte du fruit. Notre défi aujourd’hui est de nous demander si nous constatons en nous-mêmes cet élan vers Jésus ; parce que, comme le dit saint Thomas, “sur le chemin qui mène à Dieu, ne pas progresser, c’est reculer.” [In Ioannis 4.7.690] Comme les enfants qui se sont approchés de Jésus, nous devons venir à lui dans l’Eucharistie, le garder dans nos coeurs et dans nos vies. Alors nous découvrirons le Royaume des Cieux.

fr. Thomas Aquibas Pickett, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux