Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

L'Ascension du Seigneur
 
La fête de l'Ascension, célébrée traditionnellement dans toute l'Eglise le quarantième jour après Pâques, se réfère à ce que nous disent les Evangiles et les Actes des Apôtres au sujet de la fin de la vie terrestre de Jésus. Il est attesté qu’après sa Résurrection, pendant quarante jours, le Christ se montra à ses disciples et leur promit d'envoyer sur eux une force, celle du Saint-Esprit, puis tandis qu'il les bénissait, il fut enlevé au Ciel.
En cette fête d’Ascension, nous célébrons la « montée » de Jésus ressuscité au ciel. Après que Jésus ait achevé sa mission sur terre, il est emporté au ciel. Il est venu de Dieu, il retourne à Dieu, son Père. Descendu au plus bas jusqu’aux enfers, il est aujourd’hui exalté au ciel. La gloire qu’il tenait auprès de lui, de toute éternité, lui est redonnée.
Jésus est le seul qui accomplit une ascension véritable, où Dieu et les hommes sont réellement concernés. Par son ascension, en permanence, Jésus, demeure sans cesse, parce qu’il est vivant, à la fois auprès du Père et au milieu de ses disciples. C’est en fait, la réconciliation du ciel et de la terre. Dans la solennité pascale, la résurrection du Seigneur était la cause de notre joie; de même sa montée au ciel nous donne lieu de nous réjouir, puisque nous commémorons et vénérons ce grand jour où notre pauvre nature humaine, en la personne du Christ, a été élevée au ciel.
L'ascension, en effet, est une très grande fête dont le contenu du message est de révéler à l'homme sa destination ultime. Jésus n'est pas monté pour se faire voir de Dieu son Père. En tant que fils de Dieu, il était, il est et il sera toujours dans le Père, sous le regard de celui qui l'engendre, et c'est en lui qu'il est éternellement. Comme homme, il s'est présenté devant le Père en notre faveur, pour nous rendre capables de nous tenir debout devant la face du Père, alors que nous en avons été déshérités par le péché originel. Comme Fils de Dieu, il s'est assis à la droite de Dieu pour que nous-mêmes, grâce à Lui, nous puissions être appelés fils de Dieu.
Seul celui qui est "sorti du Père" peut "retourner au Père": le Christ. Et "Personne n'est jamais monté aux cieux sinon le Fils de l'Homme qui est descendu des cieux". Le Christ seul a pu ouvrir cet accès à l'homme, "de sorte que nous, ses membres, nous ayons l'espérance de le rejoindre là où Lui, notre Tête et notre Principe, nous a précédés".
 Jésus monte au ciel après avoir confié à ses disciples la mission d’annoncer l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre. La communauté des disciples à qui Jésus se présente après sa résurrection forme un cercle des témoins de certains événements importants auxquels les autres n’ont pas accès. L’Ascension. En effet, l’ascension est un événement important parce qu’elle récapitule toute l’histoire du salut.
 
 C’est vers Béthanie que Jésus fut emporté au ciel. Le lieu n’est pas choisi au hasard. La présence des disciples aux côtés de Jésus à Béthanie signifie qu’il va s’y passer quelque chose dont l’importance n’est pas à négliger. Pour rappel, selon les Ecritures, Béthanie nous rappelle des événements importants de la vie de Jésus. A Béthanie, Jésus reçoit le baptême des mains de Jean Baptiste, en ce lieu même où Jean Baptiste dira de Jésus, « au milieu de vous se tient quelqu’un que vous ne connaissez pas ». C’est à Béthanie que Jésus reçoit l’onction qui donne lieu d’explicitation de sa sépulture. Béthanie nous rappelle également les paroles fortes de Jésus après qu’il ait ressuscité Lazare: "Je suis la résurrection. Qui croit en moi, même s'il meurt, vivra, et quiconque vit et croit en moi, ne mourra jamais ». Enfin, c’est à Béthanie, tandis qu'il bénissait ses disciples que Jésus se sépara d'eux et fut emporté au ciel.
Les disciples aimaient Jésus et ils espéraient que le Christ, Roi descendant de David, allait enfin restaurer le Royaume d’Israël.
 
Le jour de l’ascension, tout est désormais clair. L’horizon est dégagé. L’heure est venue de connaître véritablement Jésus. C’est Pourquoi Jésus n’hésite pas à dire à ses disciples « c’est dans l’esprit saint que vous serez baptisés dans quelques jours, Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. »
 
Comment être témoin de Quelqu’un que l’on ne connaît pas ? Comment témoigner de ce que l’on ignore ? Être témoin du Seigneur, ce n'est pas simplement faire connaître l'Évangile, même si cette annonce est importante, c'est surtout d'incarner son message.
 
On le voit bien, à une petite communauté des témoins, Jésus confie une mission universelle. Quelques disciples pour témoigner jusqu’aux extrémités de la terre. Quelques langues, dirait-on, pour évangéliser toutes les nations. En cette fête d’ascension, on peut penser à cette confiance incommensurable que Dieu fait à l’homme. Souvent, il choisit ceux qu’il veut appeler à sa suite quand bien même ils se trouveraient dans une situation matériellement ou spirituellement inconfortable.
Par ailleurs, ce petit cercle des disciples peut compter sur le renfort que lui assure Jésus. Ainsi grâce à la force de l’esprit saint, les disciples peuvent témoigner du Christ. Ils impriment en eux-mêmes l’image parfaite du Christ, la connaissance du vrai Dieu et Seigneur afin de ne jamais le perdre un seul instant.
Les disciples n’ont aucun autre moyen pour parvenir à cette fin. Pour cela, il leur fallait la force l’Esprit saint, l’Esprit de Dieu en personne. Cette force leur fera connaître et témoigner de Jésus de façon la plus parfaite. Nulle photographie, aucune caméra, comme on en réalise aujourd’hui, n’aurait pu procurer aux disciples un tel souvenir de Jésus ressuscité lorsque celui-ci monta au ciel le jour de l’Ascension. Grâce à l’Esprit saint, Jésus est toujours présent dans le monde. Le christ est présent sur terre, sans discontinuer, sans cesser. C’est le même Esprit qui reposait sur Jésus et qui, désormais, sera l’âme de l’Eglise.
L’Ascension de Jésus est promesse de notre ascension.
 
Le Seigneur, après avoir accompli sa mission sur terre, est retourné vers le Père. Il reviendra au temps fixé par le Père. Le temps actuel, celui que nous vivons présentement, n'est pas uniquement un temps d'attente, bien plus, c'est un temps d'espérance active. Nous aspirons au ciel. A la suite du Christ.
 
Sur terre, la mission qui incombe à tout disciple est celui de rendre témoignage au Christ. Cette mission permet à chaque homme et chaque femme de partager la joie de l’Ascension de Jésus. Et la plus grande joie des disciples consiste à connaître le véritable Seigneur, Jésus Christ, aujourd’hui monté au ciel.

fr. Antoine Tingba, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux