Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

 

La générosité est une loi fondamentale de la vie spirituelle. Dieu donne généreusement et sans reproches, dit l’apôtre Jacques. C’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement. Il nous faut donc nous libérer de tout ce qui rapetisse notre cœur, de ce qui le rend inapte à recevoir les grands dons de Dieu.

La tristesse rapetisse notre cœur. Le replis sur soi le rend dur. Le refus d’écouter Dieu nous met à l’étroit. L’orgueil, l’esprit de jugement qui en est une expression naturelle – nul ne jugerai l’autre s’il ne se considérait supérieur à lui, dit un père du désert – l’orgueil et le jugement ratatinent notre vie intérieure. La miséricorde de Dieu la dilate, lui donne le souffle et la liberté. Plus nous nous laissons attirer au grand large, plus le Seigneur nous comble. Plus nous payons de notre personne, plus notre joie grandit. Plus nous sommes généreux dans la prière, plus nous respirons. Plus nous abandonnons ce qui ne fait que vieillir, plus notre jeunesse comme l’aigle se renouvelle.

 

Demandons comme une grâce de ce Carême le don de la générosité. Celle de pardon et celle de pénitence, celle d’aide et celle de conversion, celle de la prière – au fond, la générosité de l’unique amour de Dieu qui nous met au large.

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux