Les Dominicains de Bordeaux Laudare, Benedicere, Praedicare

Un don inattendu

 

« Mais ce n’est pas du tout ce que je voulais ! » - imaginons cette réaction d’un enfant qui ouvre ces cadeaux. Il a demandé une chose et reçu une autre, très différente. Il a rêvé, il a demandé, exigé même, et les grands discernent que ce qu’il veut n’est pas du tout ce dont il a besoin. Ce dont il a besoin – pas seulement pour une basse utilité (le don la dépasse toujours), mais pour son bonheur, pour sa joie il a besoin d’autre chose que ce qui l’attire immédiatement. Autrement dit, ses envies passagers ne reflètent pas son désir profond. Pour découvrir ce désir, il faut du temps, il faut une éducation, il faut beaucoup de confiance de la part des petits et beaucoup de bonté de la part des grands.
De même pour nos prières. La conclusion de l’enseignement de Jésus sur nos demandes et la manière dont Dieu les exauce est assez déconcertante : combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ?Nous demandons du pain, et du poisson, et un œuf, et beaucoup d’autres choses si bonnes, si nécessaires à notre vie ici-bas et Dieu nous donne l’Esprit sans mesure.
Mais ce n’est pas du tout ce que je t’ai demandé ! Je demande du succès, je demande la santé, je demande un peu de réussite, je demande un peu de bonne chance – les choses bonnes et utiles. Et tu me donnes l’Esprit saint ! Que vais-je faire avec ?! Notre prière voudrait plier la volonté de Dieu à la nôtre ; et Dieu dans la prière englobe notre volonté dans la sienne, et ce faisant la transforme.

 

Il purifie tout ce qui est passager, périssable, tout ce qui n’est pas sa vie. Il tient pour jouets sans valeur ce qui peut nous tenir à cœur. Il nous donne son Cœur, et nous le tenons parfois pour un jouet sans valeur. Demandons donc tout ce que nous voulons avec confiance et simplicité, mais sachons que ce qu’il désire nous donner, c’est son souffle même, c’est sa vie.

fr. Pavel Syssoev, op


Connexion | Plan du site | ©2013 Dominicains de Bordeaux