Prêcher et fonder un couvent

par | 8 août 2019 |

Frère Pavel Syssoev

Le 15 août 1217, Dominique disperse la toute première communauté de frères. Il les envoie dans les centres universitaires de son temps pour « étudier, prêcher et fonder un couvent ». Il est facile de percevoir le lien entre l’étude et la prédication : pour parler de Dieu, il faut le contempler, le connaître. Pour introduire dans l’intelligence du dessein divin, il faut y entrer soi-même. L’étude, la contemplation est la source de la prédication. Mais pourquoi fonder un couvent ? Pourquoi l’annonce du Royaume est-il si intimement lié à la fondation d’une communauté ?

Parce que la charité est l’âme de la prédication. La charité vécue, éprouvée, incarnée. La vie commune est le lieu où Dieu est aimé, loué, béni. D’un seul cœur et d’une seule âme nous tendons vers lui, et c’est pour cela que nous pouvons parler de lui. C’est en aimant Dieu que je deviens capable d’aimer mon frère. C’est en aimant mon frère que j’aime Dieu. Apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Quels sont-ils, ces commandements que le Christ nous a donnés ? Aimer Dieu et son prochain. La vie commune, la communion de vie est le contenu de la prédication chrétienne.

La communauté de vie n’est pas seulement une condition de la prédication : il faut d’abord vivre ensemble pour prêcher ensuite. « La prédication commence quand je sors de mon couvent ». Il y a bien plus : la communauté elle-même est une prédication. Nos couvents sont des prédications. Ils sont les lieux où Dieu est premier servi. Où il est loué, béni, annoncé. Ils sont les lieux d’études et d’accueil, les lieux de la fraternité évangélique qui dit par son exercice même que les divisions de ce monde sont vaincues en Jésus, que les hommes, égoïstes et pécheurs, peuvent vivre selon la loi du Christ. Fonder un couvent ne signifie pas d’abord d’élever les murs, mais bâtir une communauté qui vit de la Parole de Dieu : aimez-vous les uns les autres. Alors ces communautés ne seront pas seulement les lieux où résident les prêcheurs, mais elles seront ces saintes prédications qui disent : le Christ Sauveur est avec nous, pauvres pécheurs, jusqu’à la fin du monde. C’est une bonne nouvelle que nous vous annonçons pour que vous partagiez notre joie et qu’elle soit parfaite.

Frère Pavel Syssoev

Frère Pavel Syssoev