Comme un soleil

par

[php snippet=3]

Plusieurs saints ont comparé l’Eucharistie à un soleil. Padre Pio disait, de manière sans doute un peu forte, que la terre pourrait se passer plus facilement de la lumière du soleil que de la Messe. De même les ostensoirs que nous utilisons pour l’adoration suggèrent souvent cette comparaison.

C’est que comme le soleil,

1) l’Eucharistie maintient et fait croître la Vie ;

2) l’Eucharistie attire tout à elle et toutes nos activités peuvent graviter autour d’elle.

1) Sans soleil pas de vie possible sur terre. Les végétaux disparaîtraient et ensuite les animaux, ce serait l’ère glaciaire absolue jusqu’à extinction de toute vie.

De même pour que notre vie chrétienne se développe nous avons besoin de manger la chair du Christ. Le terme « chair » en araméen désigne toute la personne. Ainsi la chair du Christ reçue en communion n’est pas un morceau de viande morte, mais ce qu’il y a de plus vivant : le Christ ressuscité lui-même. Avec son corps, son sang, son âme et sa divinité. Manger la chair du Christ n’est donc pas du cannibalisme, mais une communion profonde de personne humaine vivant de la grâce à personne divine : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui » ( Jn 6, 56).

Cette intimité profonde avec le Christ, présuppose l’amitié avec lui. Cet amitié qui ne peut être que libre peut être perdue par un mauvais emploi de notre liberté. Le Christ alors nous attend d’abord dans un autre sacrement, le sacrement de la pénitence et de la réconciliation qui nous rétablit dans l’amitié avec lui. Dans ce cas le sacrement de la réconciliation est un préalable à la communion au corps du Christ.

Dans l’autre sens, la communion au corps du Christ nous pousse à fréquenter le Seigneur dans le sacrement de la réconciliation. En effet, le Christ que nous recevons en communion est le même qui dans l’Évangile nous appelle à la conversion. Communion et confession se répondent donc l’une l’autre et nous font croître dans cette configuration au Christ que nous recherchons.

Manger, mais pour que la nourriture produise tout son effet encore faut-il la digérer. De même, pour que notre communion porte tous ses fruits nous avons besoin de moments de silence pour savourer ce que nous avons reçu de Dieu dans les sacrements, pour lui parler, pour écouter ce Dieu silencieusement présent dans l’hostie consacrée. Ainsi comme le disait déjà saint Augustin, que nul ne mange de ce pain, qu’il ne l’ait d’abord adorer. C’est ce que nous faisons lorsque le prêtre élève l’hostie et le calice après la consécration du pain et du vin.

2) Comme le soleil l’Eucharistie attire tout à elle. L’Eucharistie que le Christ promet dans l’épisode de l’Évangile que nous venons de lire il l’a institué le jeudi saint comme sacrement de l’Alliance nouvelle et éternelle, afin de communiquer à travers tous les temps et tous les lieux les fruits salvifiques de sa Croix et de sa Résurrection. Valeur infinie de la Messe comme intercession pour le salut des hommes, comme remerciement fait à Dieu, comme adoration, comme réparation pour nos fautes. Pour que cette merveille continue saisissons ce moment de prière pour demander au Seigneur de saints prêtres de Jésus-Christ.

Fils de saint Dominique nous nous rappelons que l’Eucharistie attirait aussi à elle les larmes de notre Père ému sans doute par l’humilité et l’amour du Christ manifestés dans ce sacrement.

L’Eucharistie attire à elle toutes nos activités. « Quoi que vous fassiez faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Cor 10, 31). Quoi que vous fassiez : moments de travail, moments en famille, moments entre amis, moments de repos, moments pénibles, moments joyeux… tout cela peut être offert pendant la Messe avec toute notre vie comme une prière au moment de l’offertoire. Pour que ce qui est pénible soit alléger par la présence de Jésus, pour que ce qui est joyeux puisse avoir un goût d’éternité. Quant à ce qui n’a pas été fait suffisamment pour ta gloire nous te l’avons déjà offert Seigneur au début de la Messe : « Kyrie eleison ».

Fr. Joseph-Marie Caprasse O.P.

[php snippet=3]