Les tentations de Jésus au désert

par | 10 mars 2019 |

Frère Guy Touton

Il a osé. Il est venu le chercher, ah oui carrément le chercher là où il s’est retiré en lui-même pour réfléchir à sa mission. Et ça pour le cueillir, pardi, et bien le finir à terre ! Il aime trop brouiller les choses, lui, il aime trop ça : insinuer, glisser à l’oreille de ces choses qui lentement mais sûrement vous font dériver, dériver et dériver, jusqu’au point de non-retour. L’entendez-vous d’ici le gros Malin ? Entendez-vous cette petite voix en sourdine, cette lime destructrice au fond de l’esprit ?: et si tu t’offrais quelques petits écarts, jeune homme, si tu sortais un peu de ta coquille juive, jeune homme, si tu battais autrement les cartes, rabbi, tu verrais qu’ailleurs on s’y prend autrement, et que ça marche ! Mais lance donc ta carrière, assume-toi, jeune homme, lance-toi un défi, sois ambitieux, rabbi, et tu obtiendras la gloire, la gloire, tu entends, mais réveille-toi, si tu veux régner et éblouir, offre-toi sur un plateau toutes les ambitions, tu gagneras la fascination des hommes, qui adorent avoir des idoles, au lieu de t’en tenir à ça ! Mais c’est minable ça, si tu crois que les hommes vont te suivre sur cette voie, tu te trompes, jeune homme.

   Le jeune homme n’est pas n’importe qui. Cette fois le diable a visé très très haut, ce n’est pas l’ambition qui lui manque. Depuis toujours c’est un ambitieux, et même le père du mensonge. Il suggère au jeune homme au très grand potentiel d’accélérer avant tout le processus, c’est beaucoup trop lent tout ça, cette discrétion pendant des années à Nazareth, ce baptême au vieux Jourdain, mais pourquoi ? Ils ne plongeront jamais là dedans, qu’est-ce qu’il croit ? Il lui suggère de procéder désormais par le prodige en étant un magicien dans son art de la parole. Il voudrait tant que Jésus se trompe de miracle en abusant et des lois de la nature et de la lenteur du cœur des hommes, dont le cœur peut devenir dur comme la pierre, en effet. Jésus prêchera chez les siens à Nazareth, mais pas de miracle, on voudra le jeter du haut de la falaise. Il prêchera chez les samaritains, mais ça sera un désert. Il ne change pas les têtes dures en cœur aimant d’un coup de baguette magique.

   Puis le gros Malin fait miroiter dans l’esprit du jeune homme tous les avantages du pouvoir, s’il se prosterne devant lui. Trop aimable. Et grosse ficelle. Enfin il lui suggère de détourner de leur sens les Écritures elles-mêmes qui disent que les anges, etc, etc… Bref de tenter le diable. Mais chaque fois Jésus l’envoie dans les cordes d’un bon coup d’Ecritures dans son orgueil de profanateur. Non, Jésus ne se jettera pas du haut du temple, il ne se précipitera que pour aller à la rencontre des pécheurs. Quant au temple, il ira y prier et finalement le remplacera. Non Jésus ne descendra pas de la croix à la demande de la foule, pour preuve de sa divinité, mais oui, il ira jusqu’au bout, au bout de la chair, de la pauvre chair, pour transmettre la vie qui n’a pas de fin. Quand la chair aura été au bout du bout, sera perdue, alors la vie sera déversée, et pour nous gagnée parce que d’abord reçue d’un cœur filial et redevable. Amen.

 

Fr. Guy Touton, op.

Frère Guy Touton

Frère Guy Touton