La Transfiguration

. Saint Luc commence son récit de la Transfiguration en disant : « prenant avec lui Pierre, Jean et Jacques, il gravit la montagne pour prier » (Lc 9, 28)

L’art sacré selon P. Florenski

Quelques réflexions qui vont suivre ne se veulent pas tant être un exposé de la pensée du Père Florenski mais plutôt une réflexion que sa pensée inspire. La conception riche et originale que Pavel Florenski élabore de l’art en général, de l’iconographie et de l’art liturgique en particulier, ne peut pas ne pas susciter des réflexions propres, des échos dans le contexte qui n’est plus le sien, des développements qui s’inspirent des principes que notre penseur a mis en lumière, mais qui les dépassent sans, je l’espère, les trahir.

Résurrection ou réincarnation?

L’Eglise catholique vient de publier un long document intitulé : ” Jésus-Christ le porteur d’eau vive. Une réflexion chrétienne sur le Nouvel Âge “.

La guerre peut-elle être juste?

La paix authentique découle de la justice. Seule cette paix est un bien supérieur. L’enseignement de l’Eglise est clair : ” La paix n’est pas seulement absence de guerre et elle ne se borne pas à assurer l’équilibre des forces adverses. La paix ne peut s’obtenir sur terre sans la sauvegarde des biens des personnes, la libre communication entre les êtres humains, le respect de la dignité des personnes et des peuples, la pratique assidue de la fraternité. Elle est “tranquillité de l’ordre” [S. Augustin, Cité de Dieu. 10,13]. Elle est oeuvre de la justice (cf. Is 32,17 ) et effet de la charité [cf. Gaudium et spes n° 78, 1-2] ” (Catéchisme de l’Eglise Catholique [CEC] n° 2304).